about

Qu'est-ce que le kendo ?

Le kendo (littéralement la voie du sabre) est la version moderne d'une des facettes de l'art de la guerre, autre fois pratiqué par les Samouraïs.

C'est une des formes les plus anciennes et les plus authentiques d'arts martiaux. Il se pratique en armure (bogu), et pour les assauts réels, avec un sabre droit (shinaï) qui est composé de 4 lamelles de bambou. Une réplique de katana en bois plein (bokken) est quant à elle utilisée pour l'étude des techniques fondamentales (kata).

Aujourd'hui, le kendo a évolué et a délaissé ses ambitions guerrières pour laisser la place à une discipline sportive moderne. Il s'agit une activité mentale et physique qui laisse place autant à des démarches d'intériorité qu'à un travail d'explosion musculaire et d'endurance.





A qui s'adresse le kendo ?

Le kendo s'adresse à tous, dés l'âge de 6 ans. Il n'y a pas de limite supérieure d'âge pour débuter le kendo. Cependant, au Kotani dojo, nous accueillons tous les pratiquants dès l'âge de 12 ans, l'enseignement aux enfants étant une tâche complexe.

Cet art martial n'exige pas une condition physique exemplaire. En effet, même un problème de santé mineur peut être pallié par une adaptation de sa pratique et ne doit donc pas constituer un obstacle au désir d'essayer cet art martial. A titre d'exemple, un surpoids n'est pas un frein à la pratique du kendo.

Au Kotani dojo, nous mettons un point d'honneur à ce que chaque personne puisse pratiquer à son rythme et dans le respect de ses propres limites physiques et mentales.

about




about

Pourquoi faire du kendo ?

Etudier un art martial nécessitant une arme peut sembler paradoxal, surtout à l'heure actuelle et dans nos sociétés occidentales.

Ce serait cependant renier tous les apports du kendo, autres que ceux liés à la pratique de l'arme. En effet, cet art martial nécessite une concentration de tous les instants, nous pousse à aller chercher au plus profond de nous-même et à repousser nos limites, tant physiques que psychologiques. Il nous permet donc d'éliminer une part substantielle du stress engendré par nos sociétés modernes. En outre, le respect d'autrui, que ce soit envers son adversaire ou son partenaire d'entrainement, constitue une part primordiale de la pratique de cet art martial. Dés lors, il permet également d'améliorer ses capacités sociales.

Enfin, à coté de ces considérations plus spirituelles, le kendo reste une discipline sportive (et compétitive) à part entière. Les entrainements de kendo sont relativement éprouvants physiquement et permettent de conserver/entretenir une certaine condition physique. Par exemple, le kendo permet notamment d'améliorer son endurance ou sa capacité musculaire.